> -->
Actualité viager

Plan d’Epargne Retraite ou Viager : décryptage !

By janvier 22, 2020 mars 24th, 2020 No Comments

Plan d’Epargne Retraite ou Viager : décryptage !

Le nouveau Plan d’Epargne Retraite a été mis en place dès le 1er octobre 2019 mais en réalité, l’ouverture réelle à la commercialisation s’étendra jusqu’à janvier 2020. Le Plan d’Epargne Retraite (PER) vient regrouper les différents plans d’épargne retraite existants jusqu’à présent :

  • Le Plan d’Epargne Retraite Populaire (PERP),
  • Le contrat Madelin (pour les indépendants),
  • Le Perco (plan retraite collectif),
  • L’article 83 (plan retraite collectif).

Le PER est inclus dans la loi Pacte, relative à la croissance et la transformation des entreprises, de Bruno Le Maire.

Mais qu’est-ce que cela change ? Vaut-il mieux faire confiance au PER ou à un achat en viager ? Décryptage !

Trois versions du Plan d’Epargne Retraite

Les Français sont de grands épargnants et pourtant l’épargne retraite est boudée en comparaison aux autres solutions d’épargne. Elle représente 230 milliards d’euros contre 1 700 milliards d’encours pour l’assurance-vie et 400 milliards d’euros pour les livrets tels que le livret A ou le LDD (source : economie.gouv.fr).

L’objectif de ce nouveau PER, en pleine réforme des retraites, c’est d’offrir une solution plus flexible et adaptée à tous les parcours professionnels. Trois formules seront ainsi proposées.

Le PER Individuel (PERIN)

Cette version viendra peu à peu remplacer le PERP et le contrat Madelin. Il sera proposé par les établissements bancaires traditionnels et prendra la forme d’une assurance-vie ou d’un compte-titre.

Les avantages fiscaux seront les mêmes que pour le PERP . Vous pourrez déduire les versements annuels de vos revenus imposables dans la limite des plafonds fixés. En 2019, le plafond est fixé à 10 % des revenus professionnels et dans la limite de 30 890 €.

La nouveauté, c’est la possibilité de sortie en capital totale ou partielle. Jusqu’à aujourd’hui, seule la rente viagère était possible avec le PERP ou alors vous pouviez faire une sortie partielle en capital (jusqu’à 20 %) mais en subissant une imposition à 7,5 %. Dissuasif…

Le PER Collectif (PERCOL)

Le PERCOL remplacera le PERCO. Plusieurs possibilités s’offrent à vous pour alimenter un PERCOL :

  • Les versements volontaires,
  • La conversion de vos droits Compte Epargne Temps,
  • Les jours de repos non utilisés.

L’employeur pourra quant à lui permet le versement de l’intéressement et de la participation du salarié sur le PERCOL.

Le PER Catégoriel (PERCAT)

Aussi appelé PER Obligatoire, il remplacera l’article 83 correspondant à l’assurance-vie collective souscrit par l’entreprise pour le compte des collaborateurs. Il permet aux employés de bénéficier à la retraite du versement de rentes viagères.

Comment débloquer son PER ?

Normalement, comme pour le PERP, le PERCO, le contrat Madelin ou l’article 83, les sommes versées sur le PER sont bloquées jusqu’au départ à la retraite. Il existe cependant des cas de déblocage anticipé :

  • Invalidité (du titulaire, de ses enfants ou de son compagnon ou de la compagne uniquement dans le cadre du Pacs et du mariage),
  • Décès du compagnon ou de la compagne (Pacs ou mariage),
  • Expiration des droits à l’allocation chômage,
  • Surendettement,
  • Liquidation judiciaire,
  • Et la nouveauté : acquisition de la résidence principale.

Le Plan d’Epargne Retraite : une fiscalité attrayante ?

Les versements volontaires sur le Plan d’Epargne Retraite seront déductibles du revenu imposable. Une bonne nouvelle pour ceux ayant opté pour le PERCO, qui ne donnait pas droit à une quelconque défiscalisation jusqu’à maintenant.

Par ailleurs, jusqu’à 1er janvier 2023, il est possible de bénéficier d’un avantage fiscal exceptionnel si vous transférez votre assurance-vie vers un nouveau PER. L’abattement fiscal est doublé pour tout rachat sur un contrat d’assurance-vie de plus de 8 ans et au moins 5 ans avant le départ à la retraite.

Le PER se veut alors un outil simple et accessible à tous, prêt à pallier les difficultés à venir pour les travailleurs qui voient l’âge de la retraite reculer lentement mais sûrement. Mais est-ce la meilleure solution pour financer la dépendance et prendre le relais sur les petites retraites ?

Les avantages du viager occupé sur le Plan d’Epargne Retraite

Acheter un bien en viager est une autre manière de préparer sa retraite et de s’assurer un complément de revenus une fois retiré de la vie active.

Vous pourrez ainsi vous créer votre retraite par capitalisation.

Tout comme les versements volontaires sur l’un des produits du PER, l’investissement en viager occupé est un placement financier sur un support immobilier avec un aléa : la durée de vie du vendeur. A son décès, vous récupérez la pleine propriété du bien.

La rentabilité moyenne d’un viager est de 6 à 8 % contre 2 % en moyenne pour une assurance-vie. Si vous revendez le bien, vous récupérerez ainsi une plus-value supérieure aux intérêts d’un livret d’épargne ou d’un PER.

Par ailleurs, l’achat en viager ne donne droit à aucun avantage fiscal. Cela signifie que vous n’avez aucun risque de les perdre ou de les voir diminuer contrairement aux déductions fiscales sur les versements volontaires. Les lois sur la fiscalité évoluent rapidement et un changement de gouvernement suffit souvent à les revoir à la baisse. Il n’y a qu’à regarder du côté de la loi Pinel pour s’en rendre compte.

 

Besoin d’accompagnement pour vendre en viager ? Contactez Dominique Charrier, l’expert en viager depuis plus de 40 ans.

Attente retour

Retrouvez ici notre livre blanc

Télécharger
alexia.peytoureau3

About alexia.peytoureau3

Leave a Reply

Call Now Button