INTERVIEW de Dominique CHARRIER Fondateur de l’Institut National du Viager®

Dominique Charrier expert viager.

Expert en viager : Créé en 2009, l’Institut National du Viager veut répondre au besoin de référent dans cette branche bien particulière de l’immobilier. Son fondateur Dominique Charrier, Expert-Conseil en Viager depuis 1977, nous explique ses spécificités.

Monsieur Dominique charrier, quelle est la part du viager dans l’immobilier aujourd’hui ?

Le viager reste encore peu connu en France. Il y a eu environ 7 000 ventes en viager en 2017, contre 960 000 ventes dans l’ancien. Pourtant, le viager existe depuis l’époque gallo-romaine !

Comment expliquer cette frilosité des Français pour le viager ?

Le viager a mauvaise presse pour plusieurs raisons. Les médias d’abord ne lui donnent pas une bonne image.

Ensuite, il faut savoir que lorsqu’une personne âgée veut vendre en viager, elle se tourne très souvent vers son notaire pour avoir des renseignements. Or, dans 90 % des cas, le notaire va déconseiller ce mode de vente, en disant que ça ne se fait plus, que c’est dangereux. Ce qui décourage les potentiels vendeurs.

Enfin, une vente en viager est longue, elle prend 6 mois à un an. Il faut créer une relation personnelle et de confiance, rassurer les vendeurs sur leurs besoins et leurs peurs. Les personnes âgées craignent souvent de manquer d’argent, de mal gérer leur patrimoine et de ne pas pouvoir financer le coût de la dépendance.

Bien sûr, vendre en viager libre est beaucoup plus facile et plus rapide, mais les seniors veulent pouvoir rester chez eux. Et il faut garder à l’esprit que pour ce type de vente, il y a quatre vendeurs pour un acheteur.

Les acheteurs peuvent en effet se sentir frileux à l’idée d’acheter en viager, de parier sur une vie, en quelque sorte. Les acheteurs doivent aussi comprendre qu’ils réalisent un investissement immobilier sans les soucis de la location et qu’ils n’habiteront probablement jamais dans le logement acheté en viager.

Dominique charrier, comment changer le regard de la société sur le viager et les professionnels du viager ?

Déjà, il est nécessaire de comprendre qu’acheter en viager n’est pas plus immoral qu’attendre un héritage et c’est en fait un geste solidaire et responsable vis à vis des vendeurs.

Et il faut comprendre que le viager permet surtout de rendre service à des personnes âgées qui veulent rester chez elles le plus longtemps possible mais n’en ont pas forcément les moyens, à cause d’une petite retraite ou parce que leurs enfants ne peuvent pas les aider. C’est un complément de revenus non négligeable et il permet aux personnes âgées de finir leur vie dans la dignité.

Le viager est donc l’une des principales solutions au maintien à domicile des personnes de plus de 75 ans. C’est un acte économiquement et socialement responsable qui permet de financer le secteur de l’aide à domicile.

Il ne faut pas oublier que 75 % des plus de 75 ans sont propriétaires de leur logement, ce qui correspond à 60 % du patrimoine immobilier français. Cela représente un patrimoine immobilier de plusieurs milliers de milliards d’euros.

Nous pouvons résumer l’avenir du viager par cette métaphore : « Il faut remettre l’église (le Viager) au centre du Village de la Silver Économie. »

Vous souhaitez faire appel à un expert en viager ? Contactez dès maintenant Dominique Charrier.

Dominique Charrier

About Dominique Charrier

Leave a Reply

Call Now Button